Blog Événements Événements Messages

La Trinité du Sacrifice – 3° partie

6 de décembre 2023

La Trinité du Sacrifice – 3° partie

« Moïse monta sur la montagne, et la nuée couvrit la montagne. La gloire de l’Éternel reposa sur la montagne de Sinaï, et la nuée la couvrit pendant six jours. Le septième jour, l’Éternel appela Moïse du milieu de la nuée. L’aspect de la gloire de l’Éternel était comme un feu dévorant sur le sommet de la montagne, aux yeux des enfants d’Israël. » Exode 24:15-17

La Gloire de l’ÉTERNEL ne peut reposer que lorsque quelqu’un monte sur Son Autel, lorsqu’il y a une remise inconditionnelle, totale, sincère, accompagnée de l’indignation de croire au Dieu de la Bible et de ne pas avoir Son Esprit, de L’appeler Père et de ne pas avoir le Saint-Esprit, ou de dire : « J’ai le Saint-Esprit, j’ai la Présence de Dieu, mais ma vie est un désert, je ne prends pas possession de la Terre Promise », c’est-à-dire, qu’il n’y a pas de Gloire, on ne voit pas la possession de la Terre Promise, que ce soit dans la santé, dans la famille, dans le mariage, dans la vie financière.

Il n’est pas cohérent pour quelqu’un de dire qu’il a la Présence de Dieu et de ne pas prendre possession de la Terre Promise. De même, il n’est pas intelligent pour quelqu’un qui n’a pas encore la Présence de Dieu, qui est le Baptême du Saint-Esprit, de donner la priorité à des choses, des personnes ou des lieux.

J’ai connu des étrangers en Europe et en Amérique du Nord, aux États-Unis, qui ont été humiliés, exploités, méprisés, des personnes qui ont changé de pays avec l’espoir de changer leur vie, mais qui, sur un autre continent, ont souffert plus que lorsqu’elles se trouvaient dans leur pays d’origine. Pourquoi ? Parce que ce n’est pas un endroit qui va changer votre vie.
J’ai connu des personnes qui ont changé de partenaire deux, trois, quatre fois et qui n’ont fait que souffrir, chaque personne qui est passée dans leur vie leur a pris un morceau de leur cœur.

J’ai connu des personnes qui ont changé de profession, de religion. J’ai connu des personnes qui ont même changé de sexe, qui, dans leur désespoir, ont cherché le bonheur dans des choses, des personnes et des lieux, et plus elles cherchaient, plus le vide, la tristesse et l’angoisse grandissaient.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de la troisième chose à faire avant de monter sur l’Autel, à savoir le sacrifice émotionnel.

Le sacrifice émotionnel implique de se détacher des personnes et d’aimer le Seigneur Jésus plus que soi-même et que les autres. Jésus a parlé de cela, du fait que nous devrions aimer et prendre soin des personnes, en particulier de celles qui se trouvent dans notre propre maison, mais il a dit que « celui qui aime son père ou sa mère plus que Moi n’est pas digne de Moi… »

Que demande Dieu ? Que nous ne les aimions pas ? Non. Jésus a même dit à une autre occasion que nous devrions donner notre vie pour notre prochain, et il est écrit que celui qui ne prend pas soin de sa famille est pire qu’un infidèle. Il ne dit pas que nous ne devons pas les aimer, mais il dit clairement que Dieu doit passer en premier.

Et lorsque Dieu passe en première place, on apprend à aimer sa femme, ses enfants, ses parents, ses frères et sœurs et son voisin comme il se doit.

Le sacrifice émotionnel exige de se détacher des personnes, des lieux, des titres, des traditions, des manies, des addictions et des coutumes qui mettent en danger votre vie émotionnelle, spirituelle et même physique.

Lorsque vous vous détachez de tout cela et que vous vous accrochez à la Promesse de Dieu, à la Parole de Dieu, et que vous agissez comme Moïse : MONTEZ ET ATTENDEZ, attendez jusqu’à ce que la Gloire de Dieu descende et que tout le monde la voie vous envelopper, vous remplir, de sorte qu’Il apparaisse et que vous « disparaissiez ».

Le but de la Campagne d’Israël sur le Mont Sinaï est le suivant : que ceux qui n’ont pas encore le Saint-Esprit, la Présence de Dieu, Le reçoivent, et que ceux qui L’ont déjà prennent possession de la Terre Promise. Mais pour que cela se produise, vous devez faire votre sacrifice émotionnel.

Vous devez pardonner à ceux qui vous ont fait du mal, qui vous ont trahi, qui vous ont trompé, qui vous ont rejeté. Pardonnez, pardonnez-vous. Le sacrifice émotionnel, c’est aussi vaincre l’orgueil : si vous êtes orgueilleux et résistant aux changements, tout le monde voit que vous avez besoin de changer, mais vous ne voulez pas changer, vous voulez juste imposer votre volonté aux autres, que ce soit à la maison, au travail ou même à l’église. Dieu résiste aux orgueilleux, mais fait grâce aux humbles.

Le sacrifice émotionnel consiste à mettre un terme à cette relation de promiscuité, abusive dans laquelle vous vous trouvez. Si vous n’êtes pas marié et que vous avez une vie sexuelle active avec votre petite amie, vous devez la sacrifier, car le sexe fait partie du mariage après l’Autel. Si vous n’avez pas de succès dans votre vie amoureuse, c’est parce que vous faites passer le sexe avant tout le reste. Si vous échangez des  » nudes  » avec votre petit ami, vous devez sacrifier cela, en renonçant à votre chair, à vos penchants.

Le sacrifice émotionnel consiste à arrêter de dire du mal des personnes. Si vous êtes une personne jalouse qui envie la vie des autres et qui se soucie plus de la vie des autres que de la sienne, vous devez faire ce sacrifice émotionnel.

Le sacrifice émotionnel consiste à mettre votre cœur de côté, à laisser ces amitiés qui vous incitent à faire quelque chose que vous ne voulez pas faire, ils ne veulent pas chercher Dieu et vous maintenez ces amitiés qui vous font pécher et faire des choses que vous ne devriez pas faire. Rejetez ces pensées et ces idées telles que  » Je suis comme ça  » ou  » C’est ma nature  » …

Le sacrifice émotionnel consiste essentiellement à se renier soi-même, et c’est pourquoi Jésus a dit : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. » (Luc 9:23)

Ce sacrifice émotionnel est fait pour Dieu et par Dieu, mais cela fera beaucoup de bien à votre âme.
Faites cela. Et vous monterez sur l’Autel du 10 au 17 décembre, et, comme il est écrit, la Gloire de l’ÉTERNEL reposera sur vous, et tout le monde verra cela, non pas pour votre gloire, mais pour Sa Gloire.

Nous nous verrons au Centre d’Accueil ou dans les Nuages.

Évêque Júlio Freitas