Blog Messages

Les 7 Pouvoirs du Notre Père

31 de décembre 2023

Les 7 Pouvoirs du Notre Père

1er pouvoir – Devenir un fils

Dans la prière du Notre Père, nous apprenons les 7 pouvoirs que Jésus révèle. Au verset 9 du chapitre 6 de l’Évangile de Matthieu, il est dit :

« Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié… »

Le Très-Haut est un Père Saint, et Ses enfants doivent aussi vivre, marcher avec Lui dans la Sainteté – séparés. Nous devons Le révérer et L’honorer dans nos prières, nos pensées, nos désirs, nos offrandes, nos attitudes, nos dîmes, nos paroles et dans notre vie en général.

Notre Père est aux cieux, au-dessus de tout, pas à notre niveau. Si nous Le considérons ainsi, nous dominerons dans ce monde et ne serons dominés par aucun mal.

Dieu nous donnera la vision pour entreprendre, prendre des décisions et voir Sa Puissance, Son Attention et Sa Provision dans nos vies en 2024, quels que soient les défis, les mauvaises nouvelles, les luttes ou les problèmes. Nous L’honorerons en premier dans notre vie, et Il nous honorera avec Ses 7 Pouvoirs.

Lorsque nous honorons le Père qui est aux cieux, Il nous accorde :

  1. La Sagesse : pour développer les talents, gérer, négocier, multiplier…
  2. La Santé : pour donner le meilleur de nous-mêmes dans tout ce que nous entreprenons…
  3. La Force : pour terminer tout ce que nous commençons, la disposition, l’assiduité, la persévérance…

Mais nous devons ôter de Son temple, qui est notre corps, les voleurs qui se trouvent dans notre esprit :

  • Les Yeux : la malice, les mauvais yeux.
  • Les Oreilles : croire et obéir aux rumeurs.
  • La Bouche : murmurer, réclamer.
  • Le Cœur : le doute, l’orgueil, la jalousie, la rancœur.
  • Les Mains : négligence, paresse, toucher ce qui n’est pas à nous.
  • Les Pieds : marcher dans la mauvaise voie.

Le Seigneur Jésus révèle les 7 Pouvoirs qu’Il offre à tout être humain qui veut vaincre non seulement les problèmes ou le mal, mais aussi lui-même et tout ce qui le sépare de Dieu.

Malgré l’incrédulité, la corruption, la destruction, l’égoïsme, l’inflation, les murmures, les pertes et les crises, le Notre Père offre la paix et la sécurité (santé, sagesse et force) aux fidèles, à ceux qui choisissent de Le considérer et de Lui être fidèles en premier dans leur vie.

Le premier pouvoir que Dieu nous donne est de devenir Ses enfants en L’appelant Père. À l’époque de Jésus, il n’était pas permis d’appeler Dieu Père, c’était considéré comme un blasphème. Jésus a été condamné à mort sur la croix lorsqu’on Lui a demandé s’Il était le Fils de Dieu et qu’Il a répondu : « Oui, Je le suis ».

L’être humain n’a pas été créé comme un fils, il a été formé comme une créature. Les enfants de Dieu, comme l’a dit Jésus, sont ceux qui sont nés de Lui. Jésus est venu dans le monde, a donné Sa vie pour nous, afin que nous puissions, par un choix personnel et individuel, faire la volonté du Père comme Lui, devenant ainsi des enfants de Dieu.

La Bible dit que Jésus était le Fils Unique, le Seul Fils que Dieu avait. 

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » Jean 14:6

En d’autres termes, « Si vous voulez être un enfant de Dieu, vous devez accepter Mes enseignements, comprendre que Mes enseignements sont pour que vous, la créature, appreniez et compreniez que Dieu ne veut pas être adoré seulement en tant que Créateur, mais en tant que Père ».

Lorsqu’il y a cette affinité, cette proximité de l’enfant avec le Père, cela Lui fait extraordinairement plaisir, parce que le diable et ses démons ont lutté pour empêcher les êtres humains de comprendre le Plan Divin de devenir Son temple, Sa demeure, Son habitation à travers le Saint-Esprit, de devenir des enfants de Dieu.

Jésus a donné Sa vie pour nous sur la croix il y a 2 000 ans, Il est ressuscité, il est monté au ciel et il a envoyé le Saint-Esprit, qui nous a libérés de la mort et nous a fait comprendre pourquoi nous étions des créatures problématiques, amères, tristes, complexées, vides, sans désir ni raison de vivre. La raison en est que nous étions des créatures, pas des enfants, et que nous croyions en Dieu à notre manière, nous croyions en des dieux avec des yeux qui ne voient pas, des mains qui ne touchent pas, des pieds qui ne marchent pas. Nous ne connaissions pas les Écritures, nous ne connaissions pas le pouvoir que Dieu donne à chaque être humain de L’appeler Père.

Mais il ne s’agit pas seulement d’appeler Dieu Père ; beaucoup de personnes le font, mais elles n’agissent pas comme des enfants. Ce qui fait de quelqu’un un enfant de Dieu, ce n’est pas de l’appeler Père, mais de choisir comment vivre, quelles pensées nourrir dans son esprit.

Dieu sait ce que vous laissez entrer à travers vos yeux, des images sales, violentes, d’horreur, ou si vous vous regardez et vous voyez laid, vieux, gros, maigre, blanc ou noir. Faites attention à la façon dont vous vous voyez et dont vous voyez les personnes, parce que Dieu ne les voit pas comme les créatures les voient. Les créatures voient les personnes de l’extérieur et les jugent, mais Dieu et Ses enfants les voient comme des âmes, et l’âme n’a ni sexe, ni âge, ni nationalité.

Ce que vous dites, comment vous le dites, ce que vous faites, si vous murmurez, si vous vous plaignez, si vous vous lamentez et si vous exaltez l’action du mal, votre bouche ne devrait pas faire cela. Vous devez faire attention à vous et à vos paroles, car il est écrit que de la même bouche qui sort « Alléluia », « Je t’aime, Seigneur Jésus », « Que Ton Nom soit sanctifié », ne doivent pas sortir des murmures, des plaisanteries sur la Parole de Dieu, des commérages sur la vie des autres, du voisin, du collègue de travail ou de l’ouvrier.

Soyez prudents, car les mots ont un pouvoir, ils sont comme des flèches qui, une fois lancées, ne reviennent pas, et vous et moi serons tenus responsables de chaque mot que nous prononçons. Notre bouche doit être utilisée pour bénir et non pour maudire, pour évangéliser et non pour juger.

Et nos oreilles, qu’est-ce qui entre dans mes oreilles ? Qui est-ce que j’écoute ? Vous allumez la télévision et vous entendez beaucoup de voix qui veulent expliquer, tout le monde veut paraître, sur les réseaux sociaux tout le monde veut se sentir important et ils ne les utilisent pas pour glorifier Dieu, mais pour nourrir leur ego. Je ne sais pas ce qui entre dans vos oreilles, mais je choisis ce que j’entends, vous devez faire attention à qui vous écoutez. Il y a des personnes, même dans votre propre maison, qui attaquent toujours votre foi, vous humilient, vous menacent, vous font du chantage, faites attention à qui vous laissez entrer dans vos oreilles !

Une chose c’est entendre, une autre c’est écouter, écouter c’est faire attention, et si vous faites attention à tout ce que vous entendez, vous serez perdus, vous agirez comme une créature très émotive, problématique, amère.

Il ne suffit pas d’appeler Dieu Père, je dois agir comme un fils. Je ne vais donc pas laisser les paroles des uns et des autres entrer dans mes oreilles, ni mes yeux absorber ce qu’ils désirent ou convoitent.

En cette période de l’année, les personnes regardent ce qui leur manque plutôt que ce qu’elles ont, elles achètent ce qu’elles ne doivent pas, même si elles n’en ont pas besoin, et elles s’endettent – c’est un péché et cela ne plaît pas à Dieu. Je n’achète pas parce que les autres le font, mais parce que j’en ai besoin, pour protéger ce que Dieu m’a confié, j’achète avec ce qui reste des 10%, avec mes 90% consacrés, dédiés à Dieu.

Vous devriez apprendre à vos enfants à remercier Dieu avant de manger, à aller à l’église tous les dimanches matin. Dites-leur que vous donnez la dîme et que vous ne jouez pas avec la Parole de Dieu, que vous L’appelez Père et qu’Il vous a donné la sagesse, le Soleil, l’oxygène, la vie sur Terre, qu’Il vous a rendus intelligents, que tout cela vient du Créateur.

Vous devez apprendre à vos enfants à valoriser et à donner quelque chose chaque fois qu’ils achètent quelque chose de nouveau. Dites-leur que tout ce qui se trouve à la maison est béni parce que c’est le fruit de la dîme et de l’offrande, et qu’ils en profitent parce que Dieu leur a donné. Apprenez à vos enfants à L’honorer et à Le remercier. Si nous ne leur apprenons pas cela, nous créerons des enfants gâtés qui veulent tout avoir entre leurs mains et n’accordent aucune valeur à quoi que ce soit.

Nous avons la responsabilité de valoriser, d’être reconnaissants, de considérer, de respecter, parce que sinon nous appelons Dieu Père, mais nous agissons comme des créatures. Cela offense Dieu, et II demande : « Pourquoi M’appelles-tu Père si tu ne te comportes pas comme un fils ? Regarde l’œuvre de tes mains, tu ne fais pas les choses de bon cœur, tu ne fais pas d’effort ».

Vous devez tout faire pour Dieu, même si personne ne valorise, parce que c’est Lui qui vous a donné ce talent. Vous devez faire le meilleur, tout avec soin, avec amour, il ne doit y avoir ni négligence, ni indifférence, ni vol dans votre travail. Ne touchez pas aux choses des autres, encore moins à celles de Dieu.

Cela s’apprend à la maison, dans l’éducation, et si vous n’avez pas eu de père ou de mère pour vous enseigner, nous avons un Père Céleste et une mère, qui est l’Église, et Dieu utilise des évêques, des pasteurs et des ouvriers pour vous guider.

Vos pieds suivent de mauvais chemins et vous appelez Dieu Père, mais vous marchez avec des personnes qui vous influencent à faire le mal et vous finissez par vous égarer, par faire des concessions, et cela augmente, vous vous perdez, vous avez peur du présent et de l’avenir, et Dieu n’accepte pas cela.

Appelez Dieu Père, mais agissez comme un fils :  » Mon Père est aux cieux et j’y vais, mais tant que je serai sur cette terre, avec cet esprit, ces yeux, ces oreilles, cette bouche, ce cœur, ces mains, ces pieds, je ne laisserai rien entrer qui ne plaise à mon Père Céleste qui me voit, m’entend et suit chacun de mes pas. »

« …que ton Nom soit sanctifié… »

Sanctifier le nom de Dieu, c’est Le respecter.

Je ne me suis battu qu’une seule fois à l’école, parce qu’ils avaient impliqué ma mère, je suis devenu un lion, c’était pour ma mère, motivé par mon instinct de fils. Aujourd’hui, les personnes laissent le nom de Dieu être offensé et ne s’en soucient pas, c’est comme si ce n’était rien.

Il a dit qu’Il ne voulait pas habiter dans des temples construits par des mains humaines. Quel est ce temple ? Le cœur de chaque personne. Regardez ce que Jésus dit dans l’Évangile de Marc :

« Ils arrivèrent à Jérusalem, et Jésus entra dans le temple. Il se mit à chasser ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons; et il ne laissait personne transporter aucun objet à travers le temple. Et il enseignait et disait: N’est-il pas écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs. » Marc 11:15-17

Lorsque le Seigneur Jésus a expulsé les religieux du temple, Il l’a fait parce qu’ils ne respectaient pas le Sacré et ne sanctifiaient donc pas le Nom de notre Père. Ils ne considéraient pas la Maison de la Méditation, de la Prière, du service à Dieu, le Temple, comme la Maison du Père Céleste, ils la déshonoraient en voyant les Choses Saintes et Sacrées sans révérence, sans tenir compte du Père de Notre Père qui est aux Cieux.

C’est l’indignation du Seigneur Jésus aujourd’hui, lorsqu’Il voit des personnes dans l’Église considérer la dîme comme 10 % de leurs revenus, les offrandes comme de l’argent et les sacrifices comme des biens matériels. Alors qu’en réalité, notre Père les voit ainsi :

  • La Dîme comme la Fidélité
  • L’offrande comme la Gratitude
  • Le Sacrifice comme la Confiance.

L’attitude du Seigneur Jésus lorsqu’Il les a expulsés du Temple a montré ce que nous devons également faire avec tout ce qui est mauvais et tente de contaminer Son Temple aujourd’hui, qui est notre esprit (pensée), notre âme (cœur), notre corps (vie).

Nous devons apprendre à honorer Dieu plutôt qu’à Le déshonorer. Cela nous relie à Notre Père : « Que son nom soit sanctifié ».

Sanctifier Son Nom c’est : « Je veux prospérer non seulement pour mon propre bien-être ou mon plaisir personnel…, mais pour honorer mon Père Céleste. Car tout ce qu’Il m’a confié – travail, talents, famille, entreprise… ainsi que Ses Promesses – c’est pour que je puisse Le servir en gagnant des âmes pour le Royaume des Cieux. »

Aujourd’hui, nous sommes le temple. Quand vous faites, dites, écoutez ce qu’il ne faut pas, nourrissez votre cœur de ce qu’il ne faut pas, vous violez le temple de Dieu. C’est vous qui devez expulser tout ce qui ne plaît pas à Dieu.

C’est pourquoi Jésus a dit : « La maison de mon Père est un lieu de prière, et non un lieu où l’on profite de la dîme et des sacrifices pour son propre compte ». Et Il les a chassés. Voyez donc si ce que vous avez dans les mains, les yeux, les oreilles, les pieds, ne sert pas votre propre intérêt et ne déplaît pas à Dieu. Voyez si vous L’appelez Père, mais qu’en pratique vous agissez comme une personne religieuse ou une créature.

Lorsque nous prions, donnons la dîme, offrons, sacrifions, nous sanctifions Son Nom dans notre vie. Les religieux ont transformé le temple (la maison de Dieu) en une « caverne de voleurs ».

N’oubliez pas qu’aujourd’hui, cette maison est notre esprit, notre cœur, nos oreilles, nos yeux, notre bouche, nos mains et nos pieds. Quel voleur est en train de dévaliser cette maison ?

Lorsque Jésus est venu dans le monde, Il a honoré Son Père qui est aux cieux, Il L’a servi, Il a été un exemple, montrant comment un fils doit honorer son Père.

C’est pourquoi Dieu a dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection… »

En tant que fils, nous avons deux possibilités :

  • Honorer le Père (en sanctifiant Son Nom, en faisant ce qui Lui plaît)
  • Ou Le déshonorer en faisant ce qui ne Lui plaît pas.

Dieu nous a déjà tout donné, et la seule chose qu’Il demande est la première place dans notre vie, je L’honorerai en premier dans ma vie et Il m’honorera avec Ses 7 pouvoirs.

C’est à moi de décider qui occupera la première place dans mon esprit, mon cœur et mon âme. La Bible dit que tout appartient au Seigneur, qu’Il est le Créateur, mais sur une seule chose, Il n’a aucun pouvoir : l’âme.

Notre corps retourne à la poussière, et l’esprit, qui est l’intelligence, retourne à Dieu, mais l’âme, chacun décide pour qui elle sera, pour Dieu le Père en devenant un enfant, ou pour la mort éternelle, séparé de Dieu pour l’éternité pour ne pas L’avoir accepté, révéré et aimé comme Père. C’est le choix de chacun.

Que la Puissance de notre Père vous saisisse pendant ces 7 premières semaines de l’année.

Nous nous verrons au Centre d’Accueil ou dans les Nuages !

Évêque Júlio Freitas